Europe - Fin de la visite de délégation du Parlement européen à Taiwan

 - Fin de la visite de délégation du Parlement européen à Taiwan

- Fin de la visite de délégation du Parlement européen à Taiwan

Par UNION EUROPEENNE, le 07 Novembre 2021

La délégation du Parlement européen à Taipei a conclu sa visite visant à étudier les expériences taïwanaises en matière de lutte contre les campagnes d'ingérence et de manipulation.

Les sept membres de la commission spéciale sur l'ingérence étrangère et la désinformation (INGE) ont rencontré la présidente de Taïwan Tsai Ing-wen, des représentants des autorités taïwanaises et des organisations de la société civile pour discuter du système innovant de Taïwan pour combattre les campagnes de désinformation et d'autres types d'attaques hybrides. Il s'agit de la première visite officielle du Parlement européen à Taiwan.

Faisant écho à un rapport récemment adopté par le Parlement, les députés ont qualifié Taiwan de "partenaire clé et d'allié démocratique". Ils ont appelé l'UE et les autres démocraties confrontées à des opérations d'ingérence similaires à tirer les leçons des meilleures pratiques taïwanaises.

La délégation a exprimé sa solidarité avec Taïwan pour ses efforts visant à faire face à une pression sans précédent de la part de la République populaire de Chine et a convenu d'explorer des pistes de partenariat, y compris la création éventuelle d'un centre commun de désinformation à Taipei. Aucune pression sur l'UE ou sur un État membre individuel ne peut être acceptée, ont déclaré les membres de la délégation.

Lors de leurs réunions, les députés ont salué les grandes réalisations de part de Taïwan, qui est devenu un modèle de démocratie dans la région et l'une des économies les plus avancées au monde.

"Aujourd'hui, Taïwan est la démocratie la plus dynamique de la région, un trésor que les démocrates du monde entier devraient chérir et protéger. L'Europe est aux côtés de Taïwan pour défendre la liberté, l'État de droit et la dignité humaine. Nous avons beaucoup appris de son expérience en matière de résistance aux tentatives de déstabilisation. Nous attendons maintenant avec impatience de nouveaux modes de coopération", a déclaré Raphaël Glucksmann (S&D, FR), à la tête de la délégation.

Taïwan a réussi à contrer les campagnes de déstabilisation organisées de l'extérieur en rendant l'ensemble de sa société plus résiliente tout en évitant les restrictions à la liberté d'expression.

Sa stratégie implique une coopération entre toutes les branches du gouvernement, mais également avec des ONG indépendantes spécialisées dans la vérification des faits et l'éducation aux médias, ainsi qu'avec des plateformes de médias sociaux, telles que Facebook. Elle encourage l'éducation aux médias pour toutes les générations, réagit face à la désinformation et freine la diffusion de messages manipulateurs. Le système prévoit également l’accès à des informations exactes et fiables dès qu'une campagne de désinformation est détectée.

Les leçons que les députés ont tirées de l'expérience de Taiwan en matière de campagnes de désinformation et de déstabilisation, principalement orchestrées par des acteurs étatiques chinois, vont alimenter les travaux en cours sur les recommandations de la commission spéciale.

L'enregistrement d'une conférence de presse à l'issue de la visite est disponible ici.

Pour la composition de la délégation et d'autres détails, veuillez consulter ce communiqué de presse.

Contexte

La commission spéciale INGE a pour mission de proposer une approche à long terme pour lutter contre l'ingérence étrangère dans les institutions et les processus démocratiques de l'UE et de ses États membres. Les délégations de collecte d'informations font partie de la boîte à outils à la disposition de la commission avant qu'elle n'adopte son rapport en décembre 2021.

Illustration 

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI