Europe - Sécurisation de la chasse: One Voice dénonce un énième écran de fumée

 - Sécurisation de la chasse: One Voice dénonce un énième écran de fumée

- Sécurisation de la chasse: One Voice dénonce un énième écran de fumée

Par Muriel Arnal. - ONE VOICE , le 06 Janvier 2023

Sécurisation de la chasse: One Voice dénonce un énième écran de fumée

Quand les tueurs d’animaux deviennent des tueurs tout court, le gouvernement propose du Canada Dry, bien loin des attentes et du ras-le-bol de la population française, qui aimerait profiter de la Nature et du grand air (du peu qui reste), sans risquer sa vie. One Voice dénonce le sous-dimensionnement dramatique des propositions gouvernementales qui se profilent au regard de l’enjeu. Ce qu’il faut, c’est une réforme radicale de la chasse, pas des mesurettes qui sont une fois de plus une insulte aux familles en deuil et à la biodiversité qui s’éteint sous nos yeux.

Entre Arlésienne et Canada dry…

Fin octobre 2022, Bérangère Couillard, secrétaire d’Etat chargée de l’écologie et donc du dossier chasse, a mis en place une concertation - le sujet en nécessitait-il encore une ? … Car ces annonces d’encadrement de la chasse, c’est l’Arlésienne... On pensait qu’il y aurait une proposition de loi après l’efficacité de la pétition déposée sur le site du Sénat par le collectif Un Jour Un Chasseur, puis de notre audition par la mission des sénateurs… Mais non, toujours pas de décisions immédiates.

Lundi, la ministre annonce donc le fruit de cette concertation, il s’agirait entre-autres de limiter l’alcoolémie des chasseurs, une mesure minimale dont les Français ont découvert pantois à l’automne qu’aucune restriction ne s’imposait jusqu’à présent sur ce plan à des personnes pourtant armées battant la campagne. Une demande que One Voice portait depuis de nombreuses années, tout comme le contrôle de la vue annuel…

Une autre des mesures qui est attendue par plus de quatre français sur cinq pour sécuriser la chasse en France (proportion stable depuis 5 ans, voir les trois vagues du sondage IPSOS/One Voice 2018, 2021 et 2022), c’est une interdiction de chasser pendant l’intégralité des vacances scolaires ainsi que deux jours par semaine y compris le dimanche.
Au lieu de cela, le gouvernement devrait accoucher d’un gadget, une application dénommée “Suricate” (on va nous dire, pour une fois ce n’est pas un numéro vert!) qui, s’il ne concernait pas la vie ou la mort d’autrui, serait risible.

Un lobby des chasseurs et des armuriers plus fort que la sécurité et la biodiversité

L’absence d’une quelconque volonté politique de changer quoi que ce soit est triste à pleurer. Les morts animales et humaines cumulées ne font toujours pas le poids face à un lobby dont on peut se demander comment il parvient toujours à dicter sa loi alors qu’il représente si peu de monde. Les ruraux comme les urbains en ont plus que marre!

Que peut-on encore attendre d’un gouvernement qui n’est même pas capable d’écouter la population? De la garder en sécurité?
La chasse à courre est toujours là, la vénerie sous terre aussi, ainsi que la chasse en enclos et les élevages de sangliers ou de chevreuils pour être relâchés pour la chasse. Le président de la République a même baissé de moitié le prix du permis de chasse lors de son premier mandat! Et le ministère s’est opposé tant de fois à nous au Conseil d’Etat pour maintenir et justifier le piégeage des oiseaux sous les pièges cruels des chasses à la glu et autres chasses traditionnelles …

Si les grandes avancées pour la biodiversité en général et les animaux en particulier se résument à des emballages plastiques dans les fast-food et à une appli, on est bien loin de l’espoir suscité par le « make our planet great again » des débuts de Macron I.

Illustration

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI