Europe - Le gouvernement accélère la transition des modes de transport de marchandises

 - Le gouvernement accélère la transition des modes de transport de marchandises

- Le gouvernement accélère la transition des modes de transport de marchandises

Par Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, le 04 Novembre 2022

LE GOUVERNEMENT ACCÉLÈRE LA TRANSITION DES MODES DE TRANSPORT DE MARCHANDISES EN OUVRANT LE DISPOSITIF DES CERTIFICATS D’ÉCONOMIES D’ÉNERGIE AU REPORT DU FRET ROUTIER VERS LE FRET FERROVIAIRE

Afin d’inciter les entreprises à recourir au transport de marchandises en train, qui consomme 6 fois moins d’énergie que par la route, le Gouvernement a décidé de contribuer à la compensation du coût entre le fret ferroviaire et le transport routier. En effet, Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, et Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports, annoncent l’ouverture du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE) au soutien du report modal depuis le fret routier vers le fret ferroviaire conventionnel.

La fiche d’opération standardisée a été publiée par arrêté le 28 octobre pour le fret ferroviaire. Elle prévoit d’augmenter l’aide apportée afin que le soutien soit équivalent à environ 13% du coût moyen. Un soutien conséquent, de nature à inciter les entreprises à faire appel au fret ferroviaire.

Dans le cadre de la stratégie nationale pour le développement du fret ferroviaire, l’Etat porte l’ambition de doubler la part du transport de marchandises via le ferroviaire, en la faisant passer de 9% en 2019 à 18% en 2030, et d’atteindre 25% en 2050. Ces objectifs ambitieux supposent d'améliorer l'attractivité du ferroviaire, que ce soit sur le plan opérationnel en améliorant la qualité des lignes de circulation des trains de fret, ou sur le plan financier avec la mise en place de dispositifs d'aide permettant de compenser les surcoûts par rapport à la route. 

Le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE), créé en 2005, constitue l’un des principaux instruments de maîtrise de la demande énergétique. Il repose sur une obligation triennale pour les fournisseurs d’énergie de réaliser des économies d’énergie en CEE. Ceux-ci sont ainsi incités à promouvoir activement l’efficacité énergétique auprès des consommateurs d’énergie : ménages, collectivités territoriales ou professionnels.

Ilustration 

Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique (04-11-22)

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI