Europe - EUt+, THE EUROPEAN UNIVERSITY OF TECHNOLOGY : UN PAS DÉCISIF VERS LA PREMIÈRE UNIVERSITÉ EUROPÉENNE FUSIONNEE

 - EUt+, THE EUROPEAN UNIVERSITY OF TECHNOLOGY : UN PAS DÉCISIF VERS LA PREMIÈRE UNIVERSITÉ EUROPÉENNE FUSIONNEE

- EUt+, THE EUROPEAN UNIVERSITY OF TECHNOLOGY : UN PAS DÉCISIF VERS LA PREMIÈRE UNIVERSITÉ EUROPÉENNE FUSIONNEE

Par Université de technologie européenne, le 19 Janvier 2022

Un an après le démarrage de l’initiative coordonnée par l’UTT, les huit partenaires de l’EUT+ Université de technologie européenne ont déjà signé huit accords qui structurent la future université européenne.

En janvier 2022, l’EUt+ annonce 2 accords supplémentaires qui accélèrent le mouvement de rapprochement. Ils affirment leur volonté de fusionner à moyen terme et préfigurent une gouvernance EUT+ qui dépasse largement la simple conduite de projet. Ils posent les premières orientations d’une organisation commune, fonctionnelle et durable.

Timothée Toury, pilote de l’initiative depuis l’origine, est nommé Secrétaire général de l’EUt+ (Corporate Secretary).

En 2021, les partenaires s’étaient notamment entendus sur :

La création de bachelors et de masters européens en ingénierie par convergence des formations nationales actuelles et l’ouverture à la mobilité totale des programmes existants

La création d’un bureau de coordination des relations internationales pour développer les compétences linguistiques, le développement de l’interculturalité et signer des accords internationaux au nom d’EUt+

La création d’un bureau Erasmus commun pour accélérer les mobilités entre partenaires et dénouer tous les problèmes pratiques

La création du Conseil des étudiants dont la vocation sera de faire entendre la voix étudiante associé à toutes les étapes de la construction

Une transformation progressive de la gouvernance vers une structure fédérale européenne commune

Les 8 recteurs ont engagé la réflexion pratique sur une entité commune EUt+, préfigurant ainsi une convergence vers une structure fédérale européenne commune.

Pas décisif en ce sens, un Secrétariat général est créé. Timothée Toury, en charge de la coordination et des travaux autour de la gouvernance et qui a initié le projet, est ainsi délégué à EUt+. Il en devient le Secrétaire général.

Myriam Maumy, enseignant-chercheur à l’UTT, lui succède comme Directrice déléguée à l’EUt+, et Jérôme Plain est Principal representative de l’UTT auprès d’EUt+.

Le projet prévoit l'intégration des huit universités partenaires dans une structure confédérale en 5 ans et dans une structure fédérale en 10 ans. Faisant suite au succès des premiers mois, les huit membres se rapprochent de leurs ministères nationaux pour concevoir une structure juridique européenne commune, nécessaire à l’accélération du processus de convergence.

Ce secrétariat général est piloté de manière fédérale et confédérale, pour coordonner les actions, catalyser les stratégies des partenaires et étudier l'objet juridique cible. Dans ce nouveau cadre général, il jouera un rôle d'incubateur et d'accélérateur de changement. La communication corporate de l’EUT+, pilotée actuellement par l’UTT, y sera également rattachée.

« EUt+ est né de la volonté de personnels académiques, non académiques et d’étudiants de donner un nouvel horizon à leurs institutions. C’est une initiative qui est née de l’émotion, et qui a tiré de cela toute sa vision et sa force de transformation. Elle a ensuite intégré des éléments des processus de gouvernance traditionnelle, tout en conservant une vision très forte. C’est grâce à cela qu’une identité commune a pu être construite et adoptée très vite. Grâce à cela, EUt+ est tout sauf un projet technocratique. C’est une initiative vivante qui est partagée par tous, à la fois lieu d’une vision commune et de débats intenses. Son pouvoir transformant à tout niveau est très fort. C’est notamment pour ces raisons que le groupe Havas a piloté et accompagné la construction de l’identité, de la marque et de la charte par une offre pro bono. » indique Timothée Toury

Un pas vers la création de diplômes européens

La réunion de Sofia en décembre 2021 a conduit les partenaires de l'EUt+ à établir une carte de mobilité pour la reconnaissance automatique des enseignements (UE) qui permettra aux étudiants d'effectuer des semestres complets dans n'importe lequel des campus de l'EUt+, avec une reconnaissance préalable automatique. Cette carte concerne les futurs Bachelors et Masters européens EUt+ en Génie civil, Réseaux et télécommunications et Génie mécanique.

"Nous travaillons également sur la formation linguistique des étudiants en mobilité, sur un guide contenant toutes les informations nécessaires pour faciliter la mobilité et sur la création d'un bureau Erasmus commun", ajoute la responsable des relations internationales de l'UPCT, Beatriz Marín. "Nous avons aussi vu que de nombreux établissements de pays hors Europe sont intéressés par un partenariat avec EUt+", dit-elle.

Une trajectoire de convergence pour la création d'Instituts de recherche européens

Les partenaires de l'Université de technologie européenne (EUt+) ont défini une trajectoire de vers ces instituts de recherche européens (ERI) communs afin de faire converger progressivement les structures nationales vers des objets européens. Les ERI ont vocation à rapprocher suffisamment les chercheurs et offrir des outils communs afin de se substituer progressivement aux structures nationales.

Cette trajectoire a commencé par la mise en relation des activités de sorte que les domaines d'intérêt commun des chercheurs soient identifiés et que des réseaux thématiques soient créés. Sur la base de ces réseaux, point de départ de la création des ERI, une première vague d'instituts lance le processus avec cinq premiers instituts :

- Le Laboratoire Culture européenne et technologie (European Culture and Technology Lab - ECT Lab+),

- L’Institut des nanomatériaux et des nanotechnologies de l'Université de technologie européenne (EUTINN),

- L’Institut de recherche européen en sciences de la Soutenabilité _ (European Research Institute in Sustainable sciences) ,

- L’Institut de recherche européen en science des données EUt+ (European Research Institute in Data Science) ,

- Le Laboratoire européen pour de pédagogie – et recherche -action pour l’apprentissage centré sur l'étudiant (ELaRA).

Les quatre premiers instituts de recherche cités serviront de bancs d'essai pour l’évolution du pilotage de la recherche, comme décrit dans le programme complémentaire EUt+ EXTRAS financé par l’Union européenne.

Les étudiants joueront un rôle essentiel au sein des ERI et constitueront la prochaine génération d'universitaires européens voués à des carrières universitaires et industrielles.

En outre, le bureau de la recherche EUt+ (ERO) soutient l'administration de la recherche et le renforcement des capacités, en particulier pour les réponses conjointes aux appels à projets européens ou autres.

À chaque institut de recherche européen est adossée, sur sa thématique, une European Graduate Research School qui forme par la recherche des étudiants en « Master by Reseach » et en doctorat.

Les « Masters by research » seront communs à l’échelle d’EUt+ avec une formation très immersive en laboratoire. Les écoles doctorales (ou leurs homologues étrangères) seront regroupées sous un même collège doctoral européen.


A propos d’EUt+ : www.univ-tech.eu

Huit universités européennes se sont réunies pour fonder EUt+, l’Université de technologie européenne, qui œuvre à créer une université radicalement nouvelle, active à la fois au niveau local et européen. EUt+ vise à créer de l'excellence et de la valeur ajoutée pour la société européenne, son économie et sa culture. L’Université de technologie européenne a pour objectif de transformer en profondeur la qualité, la performance et l'efficacité de l'enseignement supérieur dans le domaine de la technologie.

Avec 100 000 étudiants, 7000 enseignants-chercheurs et 5000 personnels administratifs et techniques, EUt+ sera un miroir inclusif de la société européenne, se faisant l’écho de son éthique et de ses valeurs, apportant des solutions efficaces aux défis de l'intégration européenne et de la durabilité.

A propos de l’UTT : www.utt.fr

Avec 3200 étudiants, l’Université de technologie de Troyes fait partie des dix plus importantes écoles d’ingénieurs françaises. L’UTT forme des ingénieurs en sept branches, des Masters en six parcours et des docteurs en trois spécialités. La politique de développement de l’UTT mise sur une recherche de haut niveau, et une stratégie internationale ambitieuse. L’UTT est membre de la Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d’Ingénieur (CDEFI), de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE), et de France Universités. L’UTT coordonne l’Université de technologie européenne, EUt+.

Université de technologie européenne (19-01-22)

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI