Europe - Qu'est-ce que la neutralité carbone et comment l'atteindre d'ici 2050 ?

 - Qu'est-ce que la neutralité carbone et comment l'atteindre d'ici 2050 ?

- Qu'est-ce que la neutralité carbone et comment l'atteindre d'ici 2050 ?

Par Union Europeenne, le 06 Septembre 2021

L'UE s'est engagée à atteindre la neutralité carbone d'ici 2050 

En vertu de la loi européenne sur le climat, l'Union européenne s'engage à adopter la neutralité carbone d'ici 2050. Qu'est-ce que cela signifie concrètement ?

Le changement climatique affecte déjà le monde entier. Les conditions climatiques extrêmes telles que la sécheresse, les vagues de chaleur, les fortes pluies, les inondations et les glissements de terrain deviennent de plus en plus fréquents, y compris en Europe. L'augmentation du niveau de la mer, l'acidification des océans et la perte de biodiversité sont d'autres conséquences des changements climatiques rapides.


Afin de limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degrés (un seuil que le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) estime sûr), atteindre la neutralité carbone dès le milieu du 21ème siècle est essentiel. Cet objectif est également défini dans l'accord de Paris signé par 195 pays, dont l'Union européenne.


En décembre 2019, la Commission européenne a dévoilé son Pacte vert pour l'Europe, son plan phare visant à rendre l'Europe climatiquement neutre d'ici 2050. Cet objectif sera atteint par le biais de la Loi européenn sur le climat qui ancre la neutralité climatique dans la législation contrignante de l’UE.


En vue d'atteindre l'objectif de température à long terme [...], les Parties cherchent à parvenir au plafonnement mondial des émissions de gaz à effet de serre [...], et à opérer des réductions rapidement par la suite conformément aux meilleures données scientifiques disponibles de façon à parvenir à un équilibre entre les émissions anthropiques par les sources et les absorptions anthropiques par les puits de gaz à effet de serre au cours de la deuxième moitié du siècle [...].

Article 4 de l'accord de Paris


   

L'UE s'est engagée à atteindre la neutralité carbone d'ici 2050 

En vertu de la loi européenne sur le climat, l'Union européenne s'engage à adopter la neutralité carbone d'ici 2050. Qu'est-ce que cela signifie concrètement ?

Le changement climatique affecte déjà le monde entier. Les conditions climatiques extrêmes telles que la sécheresse, les vagues de chaleur, les fortes pluies, les inondations et les glissements de terrain deviennent de plus en plus fréquents, y compris en Europe. L'augmentation du niveau de la mer, l'acidification des océans et la perte de biodiversité sont d'autres conséquences des changements climatiques rapides.
Afin de limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degrés (un seuil que le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) estime sûr), atteindre la neutralité carbone dès le milieu du 21ème siècle est essentiel. Cet objectif est également défini dans l'accord de Paris signé par 195 pays, dont l'Union européenne.
En décembre 2019, la Commission européenne a dévoilé son Pacte vert pour l'Europe, son plan phare visant à rendre l'Europe climatiquement neutre d'ici 2050. Cet objectif sera atteint par le biais de la Loi européenn sur le climat qui ancre la neutralité climatique dans la législation contrignante de l’UE.

En vue d'atteindre l'objectif de température à long terme [...], les Parties cherchent à parvenir au plafonnement mondial des émissions de gaz à effet de serre [...], et à opérer des réductions rapidement par la suite conformément aux meilleures données scientifiques disponibles de façon à parvenir à un équilibre entre les émissions anthropiques par les sources et les absorptions anthropiques par les puits de gaz à effet de serre au cours de la deuxième moitié du siècle [...].

Article 4 de l'accord de Paris

Qu'est-ce que la neutralité carbone ?

La neutralité carbone implique un équilibre entre les émissions de carbone et l'absorption du carbone de l'atmosphère par les puits de carbone. Pour atteindre des émissions nettes nulles, toutes les émissions de gaz à effet de serre dans le monde devront être compensées par la séquestration du carbone.

Un puits de carbone est tout système qui absorbe plus de carbone qu'il n'en émet. Les principaux puits de carbone naturels sont le sol, les forêts et les océans. Selon les estimations, les puits naturels éliminent entre 9,5 et 11 gigatonnes de CO2 par an. Les émissions mondiales annuelles de CO2 ont atteint 38,0 Gt en 2019.

À ce jour, aucun puits de carbone artificiel ne peut éliminer le carbone de l'atmosphère à une échelle suffisante pour lutter contre le réchauffement de la planète.

Le carbone stocké dans les puits naturels, les forêts par exemple, est rejeté dans l'atmosphère par les incendies de forêt, les changements dans l’utilisation des terres ou l'exploitation forestière. Voilà pourquoi il est essentiel de réduire les émissions de carbone pour atteindre la neutralité climatique.

Compensation carbone

Un autre moyen de réduire les émissions et de parvenir à la neutralité carbone consiste à compenser les émissions produites par un secteur en les réduisant ailleurs. Cela peut être réalisé grâce à des investissements dans les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique ou d'autres technologies propres à faible émission de carbone. Le système européen d’échange de quotas d’émission (SEQE) est un exemple de système de compensation des émissions de carbone.

Un autre exemple de système pour réduire les émissions : le mécanisme européen d’ajustement des émissions de carbone aux frontières. Ce mécanisme appliquerait un prix du carbone aux importations de certains biens en provenance de pays moins ambitieux climatiquement que l’Union européenne. Étant donné le risque que des secteurs polluants délocalisent leur production vers des pays dans lesquels les règles sur les émissions de gaz à effet de serre sont moins strictes, la tarification du carbone est considérée comme un complément essentiel au système d'échange de quotas d'émission de l’UE (SEQE).

Les objectifs de l'Union européenne

L'Union européenne s'est engagée dans une politique climatique ambitieuse. Par le biais du Pacte vert, elle souhaite devenir le premier continent qui retire autant d’émissions de CO2 qu’il n’en produit d’ici 2050.

Le 7 octobre, le Parlement européen a voté en faveur de la neutralité climatique d’ici 2050 et d’un objectif de réduction des émissions de 60% d’ici 2030 (comparé au niveau de 1990) - un objectif plus ambitieux que celui proposé par la Commission (55%). Les députés exhortent la Commission à fixer un objectif supplémentaire pour 2040 afin d’aider l’Union à s’acheminer vers son but final.

De plus, les députés ont demandé aux États membres de devenir eux-mêmes climatiquement neutre sur base individuelle et qu’après 2050, il y ait plus de CO2 retiré dans l’atmosphère que rejeté. Toutes les subventions directes ou indirectes destinées aux énergies fossiles devraient aussi être progressivement éliminées d’ici 2025 au plus tard.

En avril 2021, les députés ont conclu un accord avec le Conseilconcernant l'obligation pour l'UE d'être climatiquement neutre d'ici 2050.

Le 24 juin, le Parlement a adopté la nouvelle Loi européenne sur le climat, qui porte l'objectif actuel de réduction des émissions à l'horizon 2030 de 40 % à 55 % et rend l'objectif de neutralité climatique de 2050 juridiquement contraignant. Comme proposé par le Parlement, un organe scientifique européen indépendant sera créé pour évaluer les progrès.

Pour l’instant, cinq pays de l'UE se sont fixé un objectif de neutralité climatique: la Suède a pour objectif d'atteindre des émissions nulles d'ici 2045 et le Danemark, la France, l'Allemagne et la Hongrie d'ici 2050.

 

 

 

 

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI