Royaume-Uni - La transition énergétique, un axe de coopération majeur entre la France et le Royaume-Uni – L'étude qui le prouve !

 - La transition énergétique, un axe de coopération majeur entre la France et le Royaume-Uni – L'étude qui le prouve !

- La transition énergétique, un axe de coopération majeur entre la France et le Royaume-Uni – L'étude qui le prouve !

Par Franco-British Chamber of Commerce & Industry, le 19 Janvier 2023

La transition énergétique, un axe de coopération majeur entre la France et le Royaume-Uni – L’étude qui le prouve !

Paris, le 17 janvier 2023 – Le Cross-Channel Institute, en coopération avec la Franco-British Chamber et l’Ambassade du Royaume-Uni en France, vient de publier une étude clef résumant les enjeux et les forces de la France et du Royaume-Uni dans le domaine des énergies, en montrant les secteurs dans lesquels ils pourraient unir leurs forces pour répondre à leurs besoins.

L’étude, réalisée par Rebecca Le Rouzic, Energy Markets Specialist et téléchargeable en ligne, met en évidence que malgré leurs avancées dans le domaine de la transition énergétique, les deux pays gagneraient à travailler ensemble sur les questions liées à l’énergie.

France et Royaume-Uni possèdent en effet des besoins et des savoir-faire similaires et complémentaires qu’ils pourraient exploiter pour atteindre leurs objectifs de 2050 en termes d’émissions nettes zéro et réaliser leur ambition de devenir énergétiquement autonomes.

Surtout, leurs entreprises possèdent des savoir-faire exploitables de chaque côté de la Manche.

En s’appuyant sur des témoignages de membres de la Franco-British Chamber, l’étude met en évidence que :
· l’électrification des transports,
. la production d’hydrogène,
. les bioénergies
. les micro-réseaux électriques,
. l’amélioration des technologies de production et d’adaptation de l’offre à la demande
sont des secteurs dans lesquels les entreprises des deux côtés de la Manche pourraient jouer un rôle clé.

(Les entreprises membres ayant apporté leur éclairage dans l’étude sont : BP, Schneider Electric, Lhyfe une start-up nantaise leader dans la production d’hydrogène vert, la société d’investissement privé Ardian, le constructeur britannique d’engins de travaux-publics et agricoles JCB, le Groupe Sterne Premium Logistics Services).

L’étude précise que des pistes significatives existent pour développer conjointement de nouvelles technologies, sur lesquelles les deux pays travaillent déjà, parfois ensemble. Notamment en ce qui concerne le nucléaire, le gaz naturel, les biocarburants, les énergies renouvelables, le stockage de l’électricité et l’hydrogène.

Ainsi, JCB mise, ainsi que les autres grands acteurs de son secteur, non seulement sur l’électrification mais aussi sur les biocarburants et l’hydrogène pour leurs équipements. JCB a déjà conçu des moteurs pour ses engins moyens et lourds qui reprennent l’architecture classique des moteurs thermiques mais fonctionnant à l’hydrogène, et seront lancés d’ici fin 2023.

Selon Ardian, l’ensemble des acteurs du secteur aérien se doivent de travailler ensemble afin d’accélérer la décarbonation du secteur. Le développement à grande échelle de carburants durables, les progrès technologiques en matière d’aéronautique et de propulsion, l’utilisation de la donnée, l'efficience des infrastructures, ainsi que la collaboration avancée entre les acteurs de l’industrie sont des leviers essentiels à la réalisation des objectifs énergétiques de la France et du Royaume-Uni.

Pour sa part, le groupe Sterne Premium Logistics Services travaille sur une profonde modification de la chaîne logistique et croit à la multimodalité, au mix énergétique et à une plus grande efficience des bâtiments des acteurs logistiques.

L’Ambassade du Royaume-Uni en France, qui rappelle la volonté du Royaume-Uni d’accueillir les propositions d’entreprises susceptibles de concourir à son efficacité et son efficience énergétiques, soutient totalement les résultats de l’étude.

Ainsi, chaque pays a des atouts et ses particularités, avec un profil énergétique différent : la France a un meilleur bilan carbone (274 millions t. CO2 contre 338 en 2021), le Royaume-Uni a une moindre consommation énergétique (7,18 EJ contre 9,41 EJ en 2021 – EJ : exajoule).

A noter que Lhyfe, une des entreprises membres de la Franco-British Chamber citées dans l’étude, avait reçu le Franco-British Trade & Investment Award 2022 de la Croissance Durable décerné en décembre dernier par la Franco-British Chamber et l’Ambassade du Royaume-Uni en France.


Le Cross-Channel Institute est un groupe de réflexion co-fondé par la Chambre et l’Ambassade du Royaume-Uni en France dont l'action sert à éclairer et à renforcer les relations économiques entre France et Royaume-Uni afin que les deux pays, ensemble, puissent œuvrer à leur prospérité mutuelle et durable. Composé d'un comité stratégique et d'un comité économique, il repose sur le partenariat entre ses fondateurs : la Franco-British Chamber et l'Ambassade du Royaume-Uni en France, ses partenaires et ses membres.

Pour plus d'informations sur Cross-Channel Institute : crosschannelinstitute.com

Franco-British Chamber of Commerce & Industry
La Chambre de commerce et d'industrie franco-britannique, fondée en 1873, est la plus ancienne Chambre de commerce internationale en Europe. La Chambre propose à ses membres - entreprises françaises et britanniques de toutes tailles et de tous secteurs d'activité - une vaste gamme de services pour les aider à développer leur activité cross-canal. Située à Paris, depuis près de 150 ans, la Chambre franco-britannique est un puissant réseau d'affaires qui aide et relie les entreprises. Le service Business Connect de membre à membre permet une relation privilégiée et efficace.

Pour plus d'informations sur les services de la Chambre franco-britannique :
www.francobritishchamber.com 

 - La transition énergétique, un axe de coopération majeur entre la France et le Royaume-Uni – L'étude qui le prouve !

Franco-British Chamber of Commerce & Industry (19-01-23)

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI