Europe - Ukraine : L'UNESCO au chevet du patrimoine et de la vie culturelle d'Odessa

 - Ukraine : L'UNESCO au chevet du patrimoine et de la vie culturelle d'Odessa

- Ukraine : L'UNESCO au chevet du patrimoine et de la vie culturelle d'Odessa

Par UNESCO, le 30 Août 2022

Reçu mardi par Audrey Azoulay au siège de l’Organisation, Oleksandr Tkachenko, ministre de la Culture et de l’Information ukrainien, a annoncé que l’Ukraine va demander l’inscription d’Odessa sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. De son côté, l’Organisation va déployer de nouvelles mesures de protection du patrimoine culturel ukrainien, notamment à Odessa et Lviv.

Depuis le début de la guerre, l’UNESCO déploie des mesures d’urgence en Ukraine dans le cadre de son mandat pour l’éducation, la culture, les sciences, l’information et la communication. A ce jour, l’Organisation a déjà mobilisé près de 7 millions de dollars, fourni de nombreuses aides en nature et mis à disposition ses experts afin de conseiller les professionnels sur le terrain. 

Mardi, une réunion de travail s’est tenue au Siège de l’UNESCO entre Audrey Azoulay, Directrice générale, Oleksandr Tkachenko, ministre de la Culture et de l’Information de l’Ukraine, et Ernesto Ottone, sous-Directeur général de l’UNESCO pour la Culture, pour s’assurer de la bonne mise en œuvre de ces actions dans le domaine de la culture. A cette occasion, les autorités ukrainiennes ont aussi exprimé de nouveaux besoins auxquels l’UNESCO s’est engagée à répondre.

Inscription d’Odessa sur la Liste du patrimoine mondial

Oleksandr Tkachenko a annoncé la décision de l’Ukraine de déposer auprès de l’UNESCO la candidature du centre historique d’Odessa pour inscription sur la Liste du patrimoine mondial. Reconnu et classé nationalement, ce site patrimonial n’est situé qu’à quelques dizaines de kilomètres de la ligne de front et a déjà été touché par des bombardements. Le 24 juillet 2022, une partie de la grande verrière et des fenêtres du musée des Beaux-arts, inauguré en 1899 a ainsi été détruite.

A la demande de l’Ukraine, l’UNESCO a d’ores et déjà mobilisé des experts internationaux fournissant un soutien technique à l'Ukraine pour que cette candidature soit examinée d'urgence par les États membres du Comité du patrimoine mondial, en vue d’une inscription sur la Liste du patrimoine mondial et sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Il sera également recommandé au Comité du patrimoine mondial d’inscrire les sites du patrimoine mondial situés à Kyiv et à Lviv, qui sont également menacés, sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

L’UNESCO complète ses mesures d’urgence sur le terrain

En parallèle de ces démarches et au regard des nouveaux besoins exprimés par les professionnels sur le terrain, la Directrice générale de l’UNESCO a annoncé, lors de cette réunion, que l’Organisation allait renforcer son dispositif de soutien à la ville d’Odessa : 

Financement de la réparation des dégâts infligés depuis le début de la guerre au Musée des beaux-arts d'Odessa et au Musée d'art moderne d'Odessa. Elle prendra aussi à sa charge l’embauche de personnel supplémentaire, dédié à la protection des collections.

Soutien à la numérisation d’au moins 1 000 œuvres d’arts présentes à Odessa ainsi que du fonds documentaire des Archives d’Etat d’Odessa, en fournissant à l’institution le matériel technique nécessaire.
Livraison de nouveaux équipements à l'administration régionale d'Odessa pour la protection in situ des biens culturels : panneaux de protection, sacs de sable, extincteurs, tissus ignifugés ou encore des masques à gaz seront livrés au Département de la culture, de la religion et de la protection du patrimoine architectural. Ils permettront de poursuivre le recouvrement des monuments et sculptures présents dans l’espace public engagé depuis le début de la guerre.

Afin d’accélérer le relèvement du secteur culturel ukrainien, la Directrice générale a par ailleurs proposé que l’Organisation soutienne la création à Lviv d’un Centre culturel de l’UNESCO, la municipalité en ayant exprimé le souhait. Il serait un lieu de rencontre et de partage d’expériences pour les artistes, il accueillerait des formations, des activités et des événements. Un budget de 1,5M USD est d’ores et déjà prévu pour financer son ouverture et ses premiers mois de fonctionnement.

En outre, la Directrice générale de l’UNESCO a décidé de déployer un agent de liaison à Kyiv pour coordonner ces actions. Il complètera son équipe d'experts locaux qui travaillent déjà sur le terrain.

https://pixabay.com/photos/odessa-hotel-cars-reflection-2726463/

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI