Europe - Vers la fin des petites pièces de monnaie en France ?

 - Vers la fin des petites pièces de monnaie en France ?

- Vers la fin des petites pièces de monnaie en France ?

Par Matthieu DEGRAVE - Mediatiser.TV, le 15 Novembre 2021

La commission européenne examine régulièrement l’utilisation des pièces et billets sur la base de critères de coût et d’acceptation par le public, en cherchant à savoir s’il serait opportun d’arrondir les paiements en espèces au 5 centimes les plus proche. Cette règle entraînerait à terme la suppression progressive des petites pièces orange.

Les Français attachés à leur petite monnaie et à leur pouvoir d’achat…

Pourtant selon un sondage IFOP / Monnaie de Paris du 21/10/21, 89% des Français pensent que cela entraînerait une perte de pouvoir d’achat avec des prix arrondis au supérieur. 
Les 3/4 des répondant jugent également que cela pénaliserait les plus fragiles, et limiterait les dons de petites sommes. Enfin, l’autre crainte est de voir disparaitre dans le sillage des 1 et 2 centimes, les autres pièces et plus généralement les modalités de paiement en espèces.

…mais assis sur un potentiel de 600 millions € d’argent dormant !

Considérée à tort « sans valeur », la petite monnaie encombre le fond des porte-monnaies quand elle n’est pas égarée sous les coussins de canapés, tapis de voiture…
D’après Currenty publication, 60% des pièces ne sont utilisées qu’une seule fois !
Une fois retrouvée et réunie, la procrastination de devoir la compter, le fait de ne pas savoir comment la dépenser, ou la gêne de payer avec des petits centimes chez les commerçant prennent place.
C’est ainsi que sont nées les bornes de collecte de pièces que l’on voit fleurirent à l’entrée des supermarchés partout en France depuis une quinzaine d’années. Leur intérêt premier est la dématérialisation de la monnaie, mais également la réinjection des petites pièces dans l’économie nationale. Ces dernières connaissent un franc succès dans les quartiers les plus populaires, où les plus gros volumes de pièces sont comptabilisés.

Remettre simplement en circulation la petite monnaie dormante des Français

Basé à Pau, le groupe Coinstar France aide depuis plus de 16 ans les consommateurs à transformer rapidement et simplement leur monnaie « dormante » en bons d’achat.

Chaque machine vise ainsi à proposer un moyen simple et efficace pour se débarrasser utilement de la petite monnaie, à savoir principalement les pièces de centimes d'euros et à la réinjecter dans l’économie (évitant ainsi une surproduction de pièces couteuses pour l’économie nationale). 

Présent en France sous les marques Coinstar et Eurocycleur by Coinstar, leur parc de près de 1000 bornes permet de réinjecter plus de 40 millions d’euros chaque année dans l’économie française.

L’ensemble des machines de la marque Eurocycleur by Coinstar sont fabriquées par des travailleurs handicapés dans un ESAT en Nouvelle-Aquitaine.

Comment ça marche ?

  • Les clients apportent leurs pièces dans les bornes présentes en grande surface, sans les trier 
  • Les pièces sont comptées automatiquement en quelques secondes 
  • Un bon d’achat est immédiatement disponible, à présenter en caisse pour le règlement partiel ou total de ses achats 
  • Suivant les magasins, il est possible de faire don de cet argent à des associations.

2 millions de Français recyclent déjà leur monnaie !

  • Combien coûte la fabrication d’une pièce ?
  • Pourquoi garder les pièces d’1 à 2 cts en France ?
  • Ou sont situées les bornes qui « recyclent » le plus de monnaie ?
  • Quel montant moyen les Français recyclent-ils dans ces machines ?
  • Pourquoi la monnaie dormante n’a jamais été aussi importante en France ?
  • ….

 - Vers la fin des petites pièces de monnaie en France ?

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI