Autriche - Leçons tirées du COVID-19: renforcer la protection civile de l'UE

 - Leçons tirées du COVID-19: renforcer la protection civile de l'UE

- Leçons tirées du COVID-19: renforcer la protection civile de l'UE

Par Union Européenne, le 09 Février 2021

 

Leçons tirées du COVID-19: renforcer la protection civile de l'UE

Réponse collective de l’UE plus rapide et plus directe face aux catastrophes qui touchent les États membres

Les fonds de l’UE pour une aide d’urgence cinq fois plus importants que pour les sept dernières années

Visibilité accrue des mesures européennes

Lundi, une réforme du mécanisme de protection civile de l'UE a fait l’objet d’un accord provisoire afin d’améliorer la prévention, la préparation et la réponse aux catastrophes.

Le Parlement et le Conseil ont conclu un accord pour renforcer le cadre juridique actuel relatif à la protection civile, en réponse à l’expérience sans précédent de la pandémie de COVID-19. Les nouvelles dispositions visent à garantir que l’UE et les États membres soient mieux préparés à répondre aux urgences à grande échelle, en particulier lorsqu’elles touchent plusieurs pays en même temps.

Afin d’accélérer le déploiement de l'aide en cas de crise, la Commission européenne pourra acquérir directement, dans des conditions spécifiques, les ressources nécessaires au titre de rescEU.

1,263 milliard d’euros seront alloués au mécanisme pour la protection civile au cours de la période de financement 2021-2027, complétés par 2,056 milliards d’euros du plan de relance de l’UE, soit un budget global près de cinq fois supérieur à celui disponible au cours des sept dernières années. Le Parlement a veillé à ce que des ressources financières suffisantes soient allouées aux trois piliers du mécanisme (prévention, préparation et réponse), en délimitant les dépenses de prévention.

Chaque fois que les ressources rescEU seront utilisées à des fins nationales, les mesures de l’UE seront plus visibles et bénéficieront de davantage de reconnaissance, étant donné que les pays seront tenus de reconnaître que les ressources financières déployées viennent de l’UE.

Par ailleurs, la Commission et les États membres définiront des objectifs de résilience aux catastrophes afin de soutenir les actions de prévention et de préparation. Ces objectifs ont pour but d’améliorer les capacités européenne et nationales à résister aux conséquences de catastrophes transfrontalières de grande ampleur.

Citation
Le rapporteur Nikos Androulakis (S&D, EL) a déclaré: "Il y a un an, la pandémie est arrivée aux portes de l’Europe, et la demande de soutien de l’Italie via le mécanisme de protection civile de l’UE était restée sans réponse car les États membres étaient confrontés à la perspective immédiate d'une pandémie qui les toucherait directement. L’accord conclu aujourd’hui veille à ce qu’aucun appel à l’aide d’un État membre à l’Union ne reste sans réponse. Je me félicite de la rapidité, de l’urgence et de l’ambition que le Parlement a insufflées à la proposition et de ce résultat. Une mise en œuvre rapide sera désormais essentielle."

Prochaines étapes
Le Parlement et le Conseil doivent désormais adopter le contenu de l'accord.

Contexte

Le mécanisme de protection civile de l’UE a été créé en 2013 comme système volontaire pour aider les États membres à faire face aux catastrophes naturelles de plus en plus fréquentes. Depuis la création de rescEU en 2019, l'UE peut acquérir conjointement des ressources afin d’aider directement les États membres touchés par des catastrophes lorsque les capacités nationales sont surexploitées.

Pendant la crise du COVID-19, le mécanisme de protection civile de l'UE a facilité le rapatriement de plus de 90 000 citoyens européens partout dans le monde. Plus de 1,3 million de masques de protection, ainsi que des ventilateurs, des équipements de protection individuelle, des produits thérapeutiques et d’autres fournitures ont été achetés et développés via rescEU en vue de soutenir les services de santé nationaux. Une nouvelle réserve médicale stratégique rescEU, actuellement hébergée par neuf États membres, permet à l'UE de réagir plus rapidement aux crises.

 

Illustration : https://pixabay.com/fr/illustrations/monde-virus-masque-facial-drapeaux-5711582/

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI