Actus Vins & Spiritueux - Un engagement historique  PAYS D'OC IGP, une pionnière de la RSE de la filière vin 


Un engagement historique  PAYS D'OC IGP, une pionnière de la RSE de la filière vin 

Par PAYS D'OC IGP, le 07 Octobre 2021

Engagée historiquement dès 2009 sur la thématique durable, Pays d'Oc IGP est pionnière de la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) de la filière vin. Aujourd'hui, 70% de ses entreprises s'engagent. Pour désamorcer la complexité des nombreux sujets qui entourent l'ensemble de la RSE, PAYS D'OC IGP travaille sur 4 fondamentaux : gouvernance, environnement, société et économie. Zoom sur 2/4 piliers du programme RSE de PAYS D'OC IGP.

Une réflexion pragmatique et mesurée

Dès 2009, Pays d'Oc IGP, avec pragmatisme, interroge le marché à l'international. Pendant 5 ans, 18 000 interviews de consommateurs sont menées pour analyser leurs actes d'achats dans 5 pays (USA, Canada, France, Royaume-Uni, Allemagne). Cette étude a fait émerger des segments de consommateurs avec notamment un tiers de consommateurs écocitoyens : si une bouteille revendique un engagement en responsabilité sociétale, elle a plus de chance d'être achetée. Le consommateur déclare être prêt à la payer plus chère. 

Autre fait marquant parmi les nombreux projets menés en tant que partie prenante, la publication en 2016, avec l'AFNOR normalisation, du guide d'utilisation ISO 26000 transposé au secteur de la vigne et du vin. Parmi les grands enjeux de RSE pour la filière vin : contribuer à la performance économique et la pérennité des entreprises, renforcer l'ancrage territorial des entreprises, préserver les ressources naturelles et l'environnement (eau, énergie, biodiversité, paysages, etc.), contribuer à la lutte contre le changement climatique. Autant d'engagements dans lesquels s'impliquent les acteurs de Pays d'Oc IGP toujours dans un souci de démarches de progrès pour les opérateurs et non pas de marche forcée.

Une filière historiquement impliquée

En 2012, un diagnostic des perceptions et engagements des entreprises Pays d'Oc IGP a été mené pour évaluer la force collective de leurs bonnes pratiques. 129 entreprises ont exprimé leur sensibilité ou leur exemplarité. A cette époque, elles représentent environ 51 000 hectares de vignes et près de 10 000 hommes et femmes. C'était il y a près de 10 ans, où le développement durable n'était ni à la mode, ni reconnu. "Aujourd'hui, de telles pratiques sont tout simplement un accès au marché, donc une attente des consommateurs. C'est devenu une demande de la distribution qui a forcément accéléré la transition vers une viticulture respectueuse des enjeux sociétaux et environnementaux" témoigne Florence Barthés, Directeur Général des Vins Pays d'Oc IGP.

Un leader économique responsable : 70% des entreprises engagées avec 4356 certifications environnementales et sociétales délivrées en 2019/2020.

A titre individuel ou collectivement, les caves coopératives, les caves particulières et les metteurs en marché Pays d'Oc IGP poursuivent leur engagement dans des démarches environnementales (Bio, Demeter, Biodivin, HVE, Iso 14001) et sociétales vin (Terra Vitis, Agriconfiance, Vignerons engagés RSE). Selon les données 2019/2020 des organismes officiels de ces 8 labels, 4356 certifications ont été délivrées en Languedoc-Roussillon.

Sur les 1 800 opérateurs Pays d'Oc IGP, près de 70% sont engagées. Entre le bio (80 millions de cols), HVE (200 millions de cols) et Terra Vitis (80 millions de cols) c'est à présent 360 millions de cols Pays d'Oc IGP qui affichent leur engagement. Chaque démarche, quel que soit son label ou sa certification, est un progrès pour s'inscrire dans un cercle vertueux. Pour consolider l'offre de vin, le leader français des vins à Indication Géographique Protégée a mis en place un fléchage et le suivi des contrats vracs des vins sous labels verts. Pays d'Oc IGP s'engage aussi en aidant à l'installation des jeunes exploitants grâce à une prime à la plantation adossée à l'aide du Conseil Régional d'Occitanie. Une démarche hautement responsable à l'heure où 60% des vignobles n'ont pas de repreneurs. 

« Nous pouvons être très fiers de notre filière vin en Occitanie. Elle est extrêmement activeet a toujours su se remettre en question et avancer en innovant. » déclare Jacques GRAVEGEAL, Président d'INTER OC.

RSE ? Développement durable ? Tout comprendre avec Linda Filone, la responsable RSE de l'Interprofession des Pays d'Oc IGP : 

"La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est notre outil pour parvenir au développement durable avec les piliers économiques, sociaux et environnementaux. La RSE va aussi loin que va l'entreprise. C'est aussi du bon sens, de la bienveillance et de l'éthique". Elle rappelle également un contexte important : "c'est la société civile qui est à l'origine de la RSE. Les consommateurs ont demandé à lancer un chantier pour encadrer le développement durable".

Un engagement historique   PAYS D'OC IGP, une pionnière de la RSE de la filière vin 

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A DÉCOUVRIR AUSSI