Europe - Sassoli sur les négociations sur le budget : le Parlement ne bloque rien !

 - Sassoli sur les négociations sur le budget : le Parlement ne bloque rien !

- Sassoli sur les négociations sur le budget : le Parlement ne bloque rien !

Par Parlement Européen, le 06 Octobre 2020

David Sassoli a expliqué aux dirigeants européens que le Parlement ne bloquait rien dans les négociations sur le budget et agissait dans l’intérêt des citoyens européens.

Le président du Parlement européen a prononcé un discours à l’ouverture du sommet européen extraordinaire du 1 au 2 octobre. Dans ce discours, il a souligné l’importance pour l’Europe de répondre aux attentes des citoyens.

« Nous nous engageons dans une voie qui créera une Europe différente, plus réactive, plus inclusive et plus équitable. Une Europe qui produit des bénéfices tangibles pour nous citoyens. Il nous incombe de maintenir le cap et de ne pas faillir, » a expliqué le président aux dirigeants de l’UE.

Il a souligné la nécessité de travailler sans relâche pour rétablir le marché unique suite à la crise du coronavirus, reconstruire l’économie et créer des emplois, tout en abordant le problème des inégalités sociales et économiques et le besoin de répondre aux attentes de ceux qui avaient le plus souffert de la crise.

Il a parlé d’une des causes derrière les inégalités croissante, à savoir le manque d’accès à internet : « dans le monde de demain, l’accès à l’internet devrait être inscrit au nombre des droits de l’homme, » a-t-il lancé, avant de poursuivre, « L’Union se doit d’être pionnière et de montrer l’exemple en matière de démocratisation du monde numérique. »

Il a également interpellé les dirigeants de l’UE en pointant du doigt les « retards inacceptables dans la prise de décisions » sur l’immigration. Il a qualifié le Pacte sur la migration et l’asile de « pas en avant » et souligné que le Parlement est ouvert aux négociations avec le Conseil et la Présidence allemande.

Sur les négociations en cours autour du budget à long-terme de l’UE, le président a mentionné la nécessité d’avoir des propositions concrètes, car, « pour le moment, les propositions sur la tables sont celles avancées par le Parlement ».

« Je tiens à être parfaitement clair, car certains signaux sont tout à fait inacceptables: le Parlement ne fait obstacle à rien. Les demandes que nous avons formulées vont dans l’intérêt des citoyens européens. Les délais sont dus à l’absence de contre-propositions du Conseil » a-t-il déclaré.

Il a appelé la présidence allemande à produire des propositions constructives sur trois thèmes majeurs : garantir le financement des programmes stratégiques, s’assurer que le cout du plan de relance soient couverts par les nouvelles ressources propres et non par les citoyens, et introduire un mécanisme efficace de conditions lié au respect de l’état de droit.

Le président Sassoli a également exprimé son soutien pour le peuple biélorusse qui se bat pour la démocratie et appelé à l’instauration de sanctions de l’UE contre les instigateurs de la fraude électorale, la violence et la répression.

Évoquant les tensions en Méditerranée orientale, le président du Parlement a déclaré : « Nous réaffirmons avec détermination et fermeté notre solidarité avec la Grèce et Chypre ». Il a appelé au lancement d’un dialogue avec la Turquie afin de parvenir à une résolution durable du conflit.

M. Sassoli a souligné l’importance d’amorcer rapidement la Conférence sur l’avenir de l’Europe à Strasbourg. « Nos citoyens méritent une Union adaptée à sa finalité et idéalement placée pour relever les défis à venir, sans se reposer uniquement sur des méthodes anciennes. » a-t-il conclu.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI